Étiquette : Analyse

Comment se rémunère un cabinet de recrutement ?

Analyse du buiness model des cabinets de recrutement

Pour commencer,  un cabinet de recrutement est une société externe (prestataire de services) qui accompagne ses clients dans la recherche de leur futur talent.  
Aujourd’hui nous allons parler de la rémunération des cabinets et mieux comprendre le fonctionnement de ce business model qui ne cesse d’augmenter son activité.

1. Les différentes méthodes de rémunération

Il existe trois méthodes différentes pour se rémunérer lorsque l’on est un cabinet de recrutement.

La première possibilité : Le recrutement sous mandat d’exclusivité.
Un cabinet de recrutement sous mandat d’exclusivité signifie que son client s’est engagé à confier la mission uniquement à ce cabinet. Concernant la rémunération, les honoraires commencent dès le début de la mission puis au milieu de la mission avec la présentation des profils et enfin le dernier paiement au recrutement du talent.
Ce type de collaboration possède des avantages et inconvénients pour les deux parties. Pour l’entreprise cliente, l’avantage est que les honoraires sont moins élevés que sur les autres types de contrats, en revanche un seul cabinet travaille dessus donc des délais peuvent s’allonger.

Pour le cabinet l’avantage est d’être le seul à être positionné sur la mission ce qui lui permet d’être sûr de clôturer sa mission mais son inconvénient est la rémunération moins élevée.

Un cabinet de recrutement peut également être rémunéré de la façon suivante : Le recrutement de talent au forfait.
Ce type de contrat présente certaines modalités : une rémunération fixe peut importe le contexte de la mission. Cette collaboration est généralement proposée lors d’une grande campagne de recrutement ou un partenariat régulier (plus de 40 recrutements par an).
L’entreprise cliente paiera le même prix pour chaque candidat recruté à contrario des autres types de contrat sur des métiers en particuliers et définis à l’avance dans le contrat.
Pour le client, cela lui permet d’avoir une dépense réduite pour un nombre de recrutements élevé.
En revanche, si le candidat recruté obtient un salaire bien moins élevé que prévu, les honoraires peuvent être supérieurs à un autre type de contrat.
Pour le cabinet de recrutement cela lui permet d’avoir une rentrée d’argent conséquente avec le nombre de recrutements proposés.

La dernière possibilité que BON TALENT utilise est le recrutement au succès.
Ce contrat donne lieu à un paiement une fois le recrutement effectué.
Pour l’entreprise cliente cela lui permet de régler le cabinet une fois le recrutement validé et d’avoir un cabinet impliqué à 100% pour qu’ils puissent obtenir sa facturation.

Attention cependant à ne pas missionner trop de cabinets au succès sur la même recherche : cela pourrait décrédibiliser votre entreprise d’avoir la même annonce partout et se faire poser des questions aux candidats : Pourquoi n’arrivent-ils vraiment pas à recruter, est-ce un problème interne ?

2. Les tarifs selon les modalités du recrutement

Si vous ne travaillez pas avec un contrat forfait, il y a des facteurs qui influencent le coût du recrutement :

  • 💸 La rémunération : une rémunération (salaire Fixe, avantages en nature, primes…) plus elle est élevée plus la facturation sera importante,
  • 🌍 La zone géographique : Un poste en IDF sera mieux payé donc cela est indexé sur la facture et également les moyens d’accessibilité du poste, l’attractivité du secteur,
  • 🍀 La situation du marché : la rareté ou la pénurie d’un profil, son expérience & la demande sur le marché et l’urgence de la demande.

Un tarif évolutif est également possible selon la relation que vous entretenez avec votre cabinet, si elle est saine et de longue date des tarifs dégressifs ou avantageux peuvent être appliqués et inversement si la relation est conflictuelle avec votre prestataire.

3. Les garanties proposées par les cabinets

Certaines garanties peuvent être proposées par les cabinets de recrutement. Elle est inscrite dans le contrat “La convention de Recrutement”, mais soyons honnêtes, ni le client ni le cabinet n’espère faire jouer cette clause : nous espérons tous que le candidat embauché sera directement le bon !

  • La garantie de remplacement. Chez BON TALENT nous avons mis en place cette garantie pour nos clients.
    Sa définition est simple : nous offrons à nos clients la possibilité de reprendre la recherche de leur perle rare si la perle précédente ne poursuit pas sa période d’essai et surtout c’est gratuit pour le client qui n’aura pas à s’acquitter d’une deuxième facture 🥳
  • Une autre garantie souvent utilisée est la garantie de non sollicitation. Cette dernière oblige le cabinet à ne pas débaucher une personne recrutée par le client durant une période donnée.
  • Il existe aussi, l’exclusivité pour le client. Celle-ci oblige le client à ne présenter que ses talents à elle seule (l’entreprise cliente).
  • La dernière garantie est celle du résultat. Elle consiste simplement à ce que la mission s’arrête lorsque le recrutement est effectif.

4. Analyse du Business model en Europe

N’oubliez pas que certains recrutements peuvent être confidentiels. C’est par exemple le cas pour des recrutements très spécifiques ou des créations de postes, que les entreprises ne veulent pas dévoiler à la concurrence tout de suite.

Les différences de facturation des cabinets de recrutement en Europe peuvent varier considérablement d’un pays à l’autre. Cependant, voici quelques exemples de différences courantes :

  1. Commission sur la rémunération brute annuelle : Cette méthode est courante dans de nombreux pays d’Europe, mais les taux de commission peuvent varier considérablement. Par exemple, en Allemagne, les taux de commission peuvent être inférieurs à 10%, tandis qu’en France, ils peuvent être compris entre 15% et 25%.
  2. Paiement d’un forfait : Cette méthode est courante dans certains pays d’Europe, comme les Pays-Bas et la Suisse. Les forfaits peuvent être basés sur le niveau de poste, le temps passé sur le projet ou le nombre de candidats présentés.
  3. Paiement d’un abonnement : Cette méthode est plus courante dans les pays nordiques, comme la Suède et la Norvège. Les entreprises paient un abonnement mensuel ou annuel pour avoir accès aux services d’un cabinet de recrutement pour une période donnée.
  4. Paiement à la performance : Cette méthode est plus courante dans les pays anglo-saxons, les cabinets sont rémunérés uniquement si un candidat embauché avec succès reste en poste pendant un certain temps.

Il est important de noter que ces exemples sont généralistes et que les modalités de rémunération peuvent varier selon les conventions et les accords de chaque entreprise et cabinet de recrutement, il est donc important de discuter des détails de la rémunération avant de commencer un projet de recrutement.

La rémunération des cabinets de recrutement n’a plus de secret pour vous maintenant.  Si comme 26% des entreprises françaises, vous souhaitez faire appel à un cabinet de recrutement, nous espérons vous avoir éclairé sur les différents types de contrat que vous pouvez réaliser.