Contrôle de LinkedIn, la fin d’une ère ?

par | 20 Mai 2021 | blog recrutement

Contrôle de LinkedIn, la fin d’une ère ?

La semaine dernière, en pleine séance de sourcing et d’approche directe, nous nous sommes retrouvés bloqués dans nos demandes de connexions : LinkedIn venait à nouveau d’augmenter le controle sur sa plateforme en changeant son algorithme et en réduisant les connexions pour faire grandir son réseau

Pour beaucoup d’acteurs B2B, LinkedIn avec son offre payante est la principale source de contact pour identifier des leads commerciaux ou des talents dans notre cas.

Pourquoi cette décision et quel est son impact sur les professionnels et surtout ceux du recrutement  ?

Sommaire :

     1. Pourquoi un contrôle plus important ?
     2. Quel impact sur les professionnels et notre façon         de recruter ?
     3. Quelles alternatives pour continuer notre activité ?
     4. Notre approche

        1. Pourquoi un contrôle plus important ?

Début mai 2021, LinkedIn a récemment diminué drastiquement le nombre de demandes de connexion que l’on peut envoyer : ils n’ont jamais communiqué les chiffres exactes concernant le nombre de demandes envoyables.

Il y a donc plusieurs théories :

  • certains utilisateurs de LinkedIn pensent que les chiffres sont passés de 100 demandes de connexion par jour à 100 par semaine, 
  • d’autres pensent que cela diffère selon les profils et qu’avant cette nouvelle restriction, cette limite se trouvait entre 20 et 400 demandes de connexion par semaine. 

Il y a en fait visiblement un algorithme mis en place par la plateforme pour décider d’un quota par profil, prenant en compte certains critères comme :

  • le nombre d’envois et de demandes envoyées en attente, 
  • le taux d’acceptation de ces demandes,
  • le nombre de personnes qui signalent ne pas vous connaître lors du refus de connexion.

mais sur lequel on ne sait … absolument rien, tout cela relève de l’hypothèse.  

En prenant en compte ce système, il semblerait, à partir des retours et différents échos sur LinkedIn que la nouvelle mise à jour ait passé ce total entre 80 et 120 demandes par semaine selon les profils

Cette limitation de LinkedIn entre dans une politique globale de conservation de la qualité de son service. 

L’explication la plus récente de LinkedIn sur le sujet est datée d’il y a 3 mois : 

“ Nous avons mis en place des limites d’invitations pour protéger l’expérience globale des membres et nous assurer qu’ils reçoivent uniquement des demandes pertinentes.

L’envoi d’invitations à rejoindre votre réseau depuis votre compte LinkedIn peut être restreint de manière temporaire pour les raisons suivantes :

    • Vous avez envoyé un grand nombre d’invitations sur une courte période.
    • Nombre de vos invitations ont été ignorées, laissées en attente ou marquées comme spam par les destinataires. ”

En savoir plus

LinkedIn est donc clair sur les raisons de ces limites, à défaut de l’être sur la limitation en elle-même de chaque profil et sur les critères qui décident de cette limite.

“ Important :

    • Tous les membres de LinkedIn sont soumis à des limites et des restrictions d’invitations.
    • Vous ne pouvez pas acheter ou acquérir plus d’invitations pendant une période de restriction.
    • Pour des raisons de confidentialité, l’assistance LinkedIn ne peut pas divulguer d’informations supplémentaires sur le type de restriction d’invitation dont votre compte fait l’objet ou la raison de celle-ci. « 

En savoir plus

C’est ainsi dans une démarche de qualité que la plateforme a mis en place le controle des invitations, elle encourage d’ailleurs ses utilisateurs à n’envoyer des demandes qu’à des personnes qu’elles connaissent. 

Mais cette décision change complètement la donne pour de nombreux professionnels.

        2. Quel impact sur les professionnels et sur notre façon de recruter ?

Deux types de professionnels sont particulièrement concernés et impactés dans leurs travaux quotidien par cette décision :

  • les commerciaux, principalement en BtoB sur la plateforme, pour qui LinkedIn est l’un des outils de prospection ayant pris de plus en plus de place sur les dernières années,

Le principal problème dans ce domaine est de ne plus pouvoir accéder à des réseaux aussi vastes qu’auparavant et donc de limiter la visibilité et le nombre de prospects potentiels contactables par semaine pour un prospecteur. 

Si vous souhaitez en savoir plus sur l’impact de cette limitation sur les commerciaux, nombre d’entre eux en discutent sur LinkedIn et de nombreux webinars ont déjà été planifiés par certains pour aider la communauté à trouver des solutions.

  • les recruteurs, et surtout ceux qui travaillent en approche directe : cibler des contacts utiles dans des entreprises pour leurs proposer une offre d’emploi

Autant dire que quand on est recruteurs et qu’on a un grand nombre de talents à contacter pour une grande diversité de postes avec des caractéristiques différentes, 100 invitations par semaine, c’est quand même assez limitant.

C’est donc une véritable épine dans le pied des recruteurs qui nous oblige à revoir complètement notre façon de travailler.

De notre côté les conséquences ont été immédiates.

Notre système d’approche directe étant partiellement remis en cause par cette nouvelle, il ne nous a pas fallu longtemps pour tenter de rebondir, trouver des solutions afin de prendre à contrepied ce nouveau règlement. 

De plus, leur changement d’offre n’est pas clairement annoncé aux utilisateurs abonnés qui payent pour des fonctionnalités en train de disparaître : une entreprise leader qui peut se permettre de réduire les avantages proposés sans réduire la facture mensuelle !

        3. Quelles alternatives pour continuer notre activité ?

Chez Bon Talent, nous avons déjà plusieurs idées en tête pour nous permettre de continuer à approcher un grand nombre de talents et leur apporter les opportunités qu’ils cherchent et ainsi répondre à la promesse clients : leurs proposer le maximum de profils qualifiés pour leurs besoins. 

D’un autre côté, si nous savons que les talents que nous ciblons ne sont pas forcément à l’écoute permanente des jobboards ou des biais qui nous permettent de les identifier, le vivier interne de talents avec qui nous avons déjà été en contact nous permet de pouvoir recontacter certains candidats lorsqu’une offre semble correspondre à leurs attentes.

Pour les opportunités qui ne rentrent pas dans cette catégorie et pour lesquelles il nous faut identifier des nouveaux talents et les contacter, cela limite considérablement notre champs d’action, nous oblige à être extrêmement consciencieux et à mettre en place certaines bonnes pratiques :

    • garder une organisation toujours plus performante et prioriser les recrutements,
    • comptabiliser le nombre total de demandes que nous pouvons envoyer et à en attribuer une part à un recrutement spécifique sur lequel nous savons que cela sera nécessaire,
    • décompter les demandes envoyées et toujours savoir où nous en sommes, pour savoir quel total peut encore être mis en jeu,
    • être toujours plus attentifs aux profils que nous sélectionnons,

Ce ne sont que de premières pistes, mais elles nous permettent d’avancer et de continuer  travailler sereinement.

        4. Notre approche

Ce nouveau contrôle change beaucoup pour notre cabinet, et il nous tenait à cœur de vous partager un peu de notre quotidien et des défis qui l’animent. 

Chez Bon Talent nous aimons ces challenges qui nous permettent de nous remettre constamment en question et de voir quelles sont les différentes alternatives qui s’offrent à nous, dans un but permanent de qualité et de performance à votre service. 

Quand on s’est mis comme objectif de connecter les talents pleins de potentiel que nous détectons aux clients qui nous font confiance, on se dit que cette limite aura pour conséquence positive de nous focaliser davantage encore sur les qualités et les aspirations de nos talents et la compréhension toujours plus précise des enjeux de nos clients.

NOTRE RECOMMANDATION 

Pour palier à ce contrôle que met en place LinkedIn, l’une de nos recommandations principales serait de se tourner pour vos recrutements vers un acteur spécialisé dans votre secteur d’activité. Celui ci disposera du réseau nécessaire et d’un vivier de talent déjà assez développé pour être trouver le talent qu’il vous faut et répondre à vos enjeux de recrutement.

Vous trouverez dans notre blog un article vous expliquant précisément les avantages à collaborer avec un acteur spécialisé par secteur !

NOTRE MISSION

 

Bon Talent est un cabinet de recrutement et d’approche directe au succès, à interlocuteur unique, des bureaux à Paris et Lyon pour couvrir vos besoins sur la France entière. Spécialisé en Finance et Immobilier, notre structure à taille humaine, permet de placer la proximité au coeur des échanges, le tout dans un esprit start-up.

Vous êtes à la recherche d'un accompagnement pour réussir votre recrutement ?

Nous sommes disponibles !